Les métiers du numérique en 2019 : état des lieux

Posté dans : Entreprise 0

Cet article reprend la première partie de la communication présentée par Renaud Tisserant le 29 novembre 2019 à l’occasion du JobLab de Nancy et intitulée « Les métiers du numérique en 2019 ». La seconde partie de la communication sera reprise dans un article ultérieur.

Importance et classification des métiers du numérique

Aujourd’hui le numérique en France, c’est 800 000 emplois. Cela représente 3 % de l’emploi total. En 2009, c’était un peu moins (2,7 %). Et en 2020 ce sera un peu plus. Le numérique est un secteur qui recrute. C’est un secteur qui prend de plus en plus de poids avec le temps à la fois dans l’économie française et dans l’économie mondiale.

Graphique illustrant la part croissante des métiers du numérique dans l'emploi total en France.
Part du numérique dans l’emploi total en France.
Source : L’économie et la société à l’ère du numérique, INSEE, 2019

820 intitulés pour 7 familles de métiers

Ces 800 000 emplois sont répartis sous 820 intitulés de postes, eux-mêmes organisés en 7 familles de métiers :

  • Support informatique et systèmes d’information
  • Programmation et développement informatique
  • Management, stratégie du numérique
  • Communication, interface utilisateur et création numérique
  • Expertise et conseil
  • Infrastructures réseaux et télécommunications
  • Analyse de données et intelligence artificielle

Il est important de noter que vous avez un chiffre de 820 aujourd’hui. Mais il y a un an, c’était peut-être 800 ou 840, dans un an ce sera 850. Dans 10 ans, on sait que 50 % des métiers du numérique auront disparu. Ils seront remplacés par 50 % de nouveaux métiers.

Des changements constants

Ce monde en constante évolution peut vous convenir si vous aimez le changement, si vous aimez les métiers attractifs et interactifs. Certains des métiers actuels du numérique sont apparus il y a à peine quelques années. Des fois, il y a à peine quelques mois. Le métier de data analyst et tous les métiers d’analyse du Big Data de façon générale ont moins de 5 ans. Les métiers de l’intelligence artificielle telle qu’on la connaît aujourd’hui ont également moins de 5 ans. Et dans 5 ans on n’en parle même pas. Il y aura des métiers que l’on ne soupçonne même pas encore.

Le numérique est en train de changer profondément et absolument notre manière d’être et de travailler. Aujourd’hui quand je donne une conférence, je parle avec un micro, un vidéoprojecteur. Ce que le public ne voit pas c’est que la régie son est gérée par une personne qui est dans la salle avec une tablette. Avec cette tablette, elle pilote absolument tout. Il y a 5 ans, la régie son était gérée par une personne installée en surplomb. Elle était entourée de nombreux boutons à actionner manuellement. C’est ça aujourd’hui les métiers du numérique et de la communication.

Les 7 grandes familles des métiers du numérique

Ces 7 grandes familles citée ci-dessus sont vouées à évoluer avec le temps, comme le montre le graphique ci-dessous. Elles sont si vastes, en allant du support à l’analyse, en passant par le management, qu’il y a forcément une place pour chacun de nous.

Graphique exprimant la part occupée par chaque grande famille sur l'ensemble des emplois relevant du numérique.
Part de chacune des grandes familles du numérique au sein des métiers du numérique.
Source : L’économie et la société à l’ère du numérique, INSEE, 2019

Le support prend moins de place. On a toujours autant besoin de support, mais il y a en parallèle de plus en plus de fonctions qui apparaissent sur l’analyse de données et l’intelligence artificielle par exemple.

Les infrastructures occupent une place constante et dans 50 ans il faudra toujours des gens pour poser des câbles réseau. Quand vous demandez aujourd’hui à un opérateur pour poser la fibre chez vous, vous avez quelqu’un qui va venir avec sa perceuse et il poser la fibre. C’est quelqu’un des métiers du numérique qui fait de l’infrastructure réseau.

Il y a 50 ans on posait le téléphone. Il y a 20 ans on posait l’ADSL. Aujourd’hui on pose la fibre et demain je suis bien incapable de vous dire ce qu’on va poser. C’est une technologie qui probablement n’existe pas, mais il est certain que quelqu’un devra la poser physiquement quelque part. 

Un monde en perpétuelle évolution

Pour vous donner une petite idée d’à quel point le numérique est un monde en perpétuelle évolution, je vous propose de relever quelques dates.

1996

C’est l’avènement d’Internet avec les premières connexions et la mise en place des premiers réseaux universitaires et militaires.

1997 – 2016 – 2019

En 1997, Deep Blue bat Kasparov aux échecs. Deux autres dates sont importantes dans le domaine du jeu :

Il y a 20 ans, on savait déjà concevoir un ordinateur capable de battre un humain aux échecs. Pourquoi ? Parce que les échecs se jouent sur un plateau de 8 par 8, soit de 64 cases avec donc un nombre de possibilités relativement limité. Avec le jeu de go, on passe à un échiquier de 64 par 64 cases avec un nombre de possibilités quasiment infini. Du moins un nombre si élevé qu’il faut une intelligence artificielle proche de l’intelligence humaine pour envisager de gagner. 

Et alors on ne parle même pas de StarCraft II, 3 ans plus tard avec AlphaStar de Google… StarCraft II c’est un monde ouvert, un jeu de battle en ligne. Vous avez un terrain de jeu où vous vous affrontez et où pour gagner vous devez être capable de maîtriser votre terrain. Il y a encore peu de temps, on ne pensait pas pouvoir atteindre un tel résultat avec les années 2030-2040.

2000

L’année 2000 marque le début du cloud. C’est à cette époque que le stockage des données et des logiciels se déplace dans le nuage, autrement dit dans de grands centres de données répartis sur de nombreux sites en France et dans le monde. Ce sont des sites qui recrutent beaucoup à tous niveaux. Ils cherchent des ingénieurs, mais également des personnes chargées de surveiller 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, et d’intervenir sur le matériel en cas de panne ou de dysfonctionnement.

2006

Première voiture semi-automatique : la Tesla Roadster.

2007-2010

L’iPhone (2007) et l’iPad (2010) changent notre manière de raisonner, de communiquer, de travailler. Il y a 20 ans on avait un appareil photo, un gros téléphone portable de 20 kg, le premier agenda électronique développé par Apple ou un agenda papier. Aujourd’hui, on a smartphone et c’est tout.

2012

2012 est une année clé dans le basculement de notre monde dans le Big Data. Mais de quoi s’agit-il ?

Le Big Data, c’est par exemple un fichier de 100 millions de personnes sur Facebook, installées aussi bien aux États-Unis qu’en Grande Bretagne ou ailleurs. On peut savoir ce que ces personnes pensent politiquement, car on a accès aux données des pages qu’elles ont visités sur Internet. A partir de là, il suffit d’envoyer la bonne information et on peut obtenir des résultats impensables il y a quelques années. On peut manipuler des élections, comme l’ont démontré l’élection de Trump et le vote du Brexit. Mais on peut également faire d’autres choses, sauver des vies par exemple.

Prenons l’exemple du cancer. Aujourd’hui, un médecin qui doit diagnostiquer un cancer va le faire en fonction de son expérience, de ce qu’il a appris à l’école, de ce qu’on lui a appris la semaine dernière. Mais, imaginez maintenant qu’on prenne 100 millions de cas de cancer dans le monde. Ce sont des données gigantesques, mais une intelligence artificielle est capable à partir de ces données de dire si, sur une photo de poumons qu’on lui soumet, elle voit un cancer ou une pneumonie.

Et à partir de là ?

Le numérique est un monde où chacun de nous peut se faire une place : les jeunes, diplômés ou non, les quadragénaires autodidactes qui veulent se réorienter, les femmes, les personnes en situation de handicap… Il n’y a en fait qu’une seule condition pour réussir : être motivé.

Vous retrouverez la suite de la communication retranscrite ici dans un prochain article portant sur les perspectives professionnelles dans le numérique en 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × 5 =